biographie

C A T H E R I N E   D A G N E L I E

Avoir le privilège  de la voir peindre, coller, bricoler, inventer ses outils, se tâcher, prendre le temps de la minutie, laisser le temps passer, faire mille choses à la fois, est un régal.

Il y a des crayons, des bouts de gomme, des feuilles, des pots à confiture remplis de couleurs indescriptibles, des petites cuillères et des couteaux, de la colle, des bouts de papier, des tout plein de choses.

Sous ses airs so british qui pourraient la faire passer  pour une bourgeoise londonienne ou une irlandaise égarée dans le Bruxelles qu’elle connait comme le fond de ses poches, c’est d’abord un parcours de vie qui la conduit peu à peu à ce que vous allez découvrir. Convenable mais pas conventionnelle.

S o n   a r t 

La femme pressée prend son temps. Il ne faut pas la déranger.

Artiste assumée. Amoureuse des plantes (devra changer d’appartement si sa jungle vient à prendre toute la place disponible. Il y a un micro climat équatorial à Bruxelles, chez Catherine Dagnelie).

Tout l’inspire, surtout le végétal et le détail. De la peinture, quelques croles à main levée, du brol, du tout, des riens qui font tout. Des couleurs bien à elle, comme dans l’atelier d’un céramiste où les petits pots ne sont pas pour les bébés.

Alors forcément c’est un univers. Il y a des ombres et des reflets, des eaux miroitantes, des transparences, des lumières, des imprévus, une patte qui porte un nom.

S o n   p r o f i l

Cela commence plutôt bien.

Architecture d’intérieur à l’Institut Saint Luc à Bruxelles; pour une fille d’ingénieur, c’est acceptable, voire chic.

Ensuite, Ecole de Graphisme et Illustration à l’Institut Saint Luc à Bruxelles. C’est déjà moins bien.

Les cours du soir de peinture à l’Académie des Beaux Arts de Woluwe Saint Pierre à Bruxelles, c’est nettement moins bien.

Et on atteint presque le pois chiche sur le couscous avec les  cours du soir de sérigraphie à l’Académie des Beaux Arts de Watermael – Boisfort à Bruxelles.

Sa carrière professionnelle démarre  tôt car c’est une femme pressée, pas impatiente mais pressée:

Responsable de création à l’agence de publicité Graffiti et chez Pineapple Design à Bruxelles.

Création du Label M O Z A Ï K, son quatrième bébé, 20 ans de vie passionnante et tumultueuse.

Conception, production et distribution d’articles de papeterie décorative et création graphique.

Et tout s’enchaîne :

  • Show room Mozaïk à Saint Gilles (le quartier où la folie est la norme) avec les articles de papeterie décorative.
  • Participation aux salons Maison et Objet à Paris :

                 Création, production et distribution internationale des articles de papeterie décorative.

  • Un magasin MOZAÏK CREATION à Ixelles – le chic du chic – à Bruxelles. Création, fabrication et vente des articles de papeterie MOZAÏK et distribution d’articles de décoration.
  • Création de la signalisation et décoration murale pour la Clinique du Bois de la Pierre à Wavre.
  • Décoration du service pédiatrique et du service oncologie de la Clinique Saint Jean à Bruxelles.
  • Responsable de l’atelier de création chez Artemio (distribution d’articles pour les loisirs créatifs) pendant 8 ans.

Réalisation d’exemples de création à produire avec le matériel Artemio, rédaction des textes et explications pour le magazine Artemio Imagine, réalisation d’ambiances pour les stands et les prises de vues, suivi des prises de vues.

Ce n’est pas tout, la femme pressée, d’une patience déconcertante, c’est aussi:

  • La création de dessins pour linge de lit chez Essix (Belgique) et ITC (France)
  • La création de dessins pour la marque Santens (Belgique) : création de serviettes de plage et de bain haut de gamme pour les Etats Unis.

Le Yoga va passer par là, une merveilleuse découverte à l’école de Yoga de Martine Richard–Poudelet et à l’Ecole d’Ajit Sarkar à Pondichéri qui fera partie intégrante de sa vie, une nouvelle philosophie, une vie différente, une nouvelle patience, un nouveau regard sur autrui et la nature, le vivant.

A  p r é s e n t

  • Enseignante en stages « Intériorité et créativité » :

transmission d’un développement personnel alliant Yoga et expression créative.

  • Co-auteure avec Thierry Gohier et illustratrice d’un conte pour adultes à paraître.
  • Elle s’assume en temps qu’artiste libre : peinture, collage, dessin, du noir et blanc, des couleurs improbables … Les expositions à Bruxelles (son nombril du monde), en France,

Catherine Dagnelie adore la Loire, fausse tranquille et dangereuse avec ses sables émouvants.

S a  p a s s i o n

Ses fils: Tom, Hugo, Anatole.

Le virus de leurs parents les a contaminés.

On a dans l’ordre d’apparition – comme on dit au théâtre – un spécialiste des Arts du cirque, du cinéma et des arts vivants. C’est très exigeant. C’est millimétré et rieur. C’est Tom.

Hugo est spécialiste de l’entretien et création de parcs et jardins; il aime le beau, la nature, bouger tout le temps. Il parle vite. Ses clients l’adorent. C’est un botaniste avant la lettre.

Anatole est un créateur de mode. Son dessin, ses couleurs à lui, ses paroles parfois ésotériques, sa présence, c’est coton ou lin ou chanvre et toujours attachant.

 » Tom, Hugo et Anatole ne sont jamais loin … sans eux, tout cela n’aurait pas existé, ils m’ont suivie partout. Ils sont mes plus belles créations « 


L e s   v o y a g e s 

De nombreux voyages au Maroc, une réelle source d’inspiration au départ d’une vie de créatrice.

Et puis des voyages en Inde:

  • Conseillère coloriste pour la fabrication d’une gamme de foulards haut de gamme à Delhi.
  • Création et mise en route d’une production d’articles de papeterie fabriqués à Jaipur.
  • Formation d’enseignante en yoga à Pondichery

Le coup d’œil était déjà affuté et les voyages apportent une sensibilité particulière; une capacité à explorer, à s’extasier des plantes épanouies et aussi fanées. Tout est richesse pour qui sait voir.

B o n u s

Des récompenses à faire rougir les fraises au mois de décembre (les fraises de Wepion bien sûr) :

  • 1er prix Inno avec la création d’une ligne de linge de lit pour Essix
  • 1er prix Olivier Strelli avec une collection de papeterie créative
  • 1er prix de la presse avec le stand MOZAÏK au salon Europacado à Bruxelles
  • Prix des découvertes au Salon Maison et Objet avec une ligne d’albums photos recouverts de fourrures synthétiques
  • Prix de la créativité au Salon Maison et Objet avec une ligne de cahiers intimes emballés dans des pochettes en organdi.
  • Prix de la presse à Maison et Objet pour la collection complète de papeterie décorative
  • Premier prix de tambouille (art de faire une cuisine excellente avec trois fois rien)

C e n t r e s   d’ i n t é r ê t s

Promenades dans la nature

Photographie (capable de prendre plus de 400 photos en 2 jours, c’est limite pathologique)

Le marché du dimanche

Les pots avec ses copines (je ne dirai pas où mais c’est toujours gourmand et avec une pointe de lait)

Yoga

Etude des couleurs

Eclectisme culturel

Nouvelles de Thierry Gohier

Les lutins qu’elle fréquente régulièrement et qui la font rire

Rédaction de la biographie : Thierry Gohier – mai 2019